Skip to content Skip to footer

Jour 45 : Tromperie, Argent, colère et national Branding

man in white dress shirt covering his face

J’ai eu une très belle conversation avec des touristes Israéliens. Dans la soirée d’hier, j’ai été invité à un dîner avec des touristes venus d’Israël dans le cadre du Festival Vodun Days du 10 janvier. Ils ont eu le temps de voyager dans le pays et de visiter les sites touristiques les plus importants.

Pour vous mettre plus dans le contexte, ils étaient trois, tous basés à Tel Aviv (capital de l’Israël). Ils ont déjà voyagé dans le monde entier dont plusieurs pays d’Afrique. Ce n’était donc pas leur première fois en Afrique. Je vous donne tous ces détails pour permettre d’imaginer les profils et les personnalités de ces touristes. D’ailleurs, l’un d’eux est écrivain et guide touristique et les deux autres sont pour l’une Avocate de Divorce et l’autre Diplomate travaillant dans l’ambassade des Etats Unis près d’Israël. Maintenant que vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur eux, venons-en aux faits.

1.J’étais fâché

boy s face gray scale photo
Photo by Pixabay on Pexels.com

Les touristes eux-mêmes ne m’avaient rien fait. Mais leur guide touristique m’agaçait. Je vous explique. Pendant les discussions, on a abordé plusieurs questions, du football à la politique, en passant par la pauvreté, et de la qualité des services dans les hôtels. Nos amis les touristes avaient vécus des « expériences touristiques authentiques ». Pendant qu’ils me racontaient leur expérience et qu’ils me posaient des questions, je mettais chaque fois en avant les changements positifs qui ont été faits dans le pays. Je ne suis pas du genre à voiler la vérité ou l’évidence, je suis du genre à boire le verre à moitié plein. D’ailleurs je trouve que le linge sale se lave en famille. C’est manifestement ce que le guide touristique n’avait pas fait et ça m’a fâché. D’ailleurs, il n’est pas béninois, c’est un Ghanéen. Est-il de la famille ?

Chaque fois qu’un nouveau sujet était abordé, il tombait quasi systématiquement dans un complexe d’eudipe, comparant des choses non comparables (parce que hors contexte) et en montrant que l’herbe était plus verte chez eux, chez les blancs. Je ne sais pas pourquoi il faisait ça mais ça m’énervait. Je trouve que des gens comme ça nuisent au National Branding que nous nous efforçons de construire. Je vous en avais parlé dans cet article.  Autant vous ne pouvez pas laisser des gens mal parler de vous devant des étrangers, autant nous ne devons laisser personne parler de notre pays en mal. Ils font du mal à notre culture et à nous aussi. Si on devait mal parler de notre pays, ce serait à nous-mêmes de le faire et entre nous.

Ce que les touristes doivent retenir du Bénin, c’est que nous avons une culture forte, de très belles personnes, une richesse touristique immense et que nous sommes un beau et fier pays de paix. Toutes ces histoires regardées sur les chaînes YouTube de conspirationnistes n’ont pas leur place ici. Nos amis les touristes ont dit que nous semblons être des personnes sans stress et en paix avec nous-mêmes.

« Stress free and peacefull people »

Fièrement 229

2.Je suis inquiet

Pendant nos discussions, nous avons aussi parlé de Mariage et de Divorce. Comme il y avait une avocate de divorce dans le groupe, je savais que c’était une bonne occasion de poser des questions. Je savais que les contextes n’étaient pas les mêmes puisse que Israël et le Bénin n’avaient pas les mêmes cultures, les mêmes héritages culturelles et les mêmes comportements sociologiques.

J’ai donc demandé à la dame la raison pour laquelle les gens divorçaient. Ces mêmes gens qui se sont promis s’aimer, se protéger, et se chérir toute leur vie. Pourquoi ces mêmes se séparent et arrivent même à se détester après… pas forcément dans cet ordre.

J’ai avancé dans ma question en disait que selon moi c’était à cause de l’argent. Une autre dame (pas l’avocate) a répondu que c’était à cause de la tromperie. Mes arguments étaient que notre génération vivait le mariage comme un pacte d’associés ; pas comme une union entre deux personnes qui s’aiment et qui veulent juste vivre ensemble. Aujourd’hui, parce que l’un dans le couple a les ressources (argent, confort, sécurité, etc), l’autre ira se mettre avec lui pour avoir cette même sécurité et profiter de ses atouts. Avant (je ne généralise pas), les gens se mariaient pour les sentiments et la procréation mais de nos jours, les gens se marient pour la prospérité.

Toutefois, il reste à considérer que personne ne veut que son/sa partenaire soit une charge pour lui. Cette considération n’est pas si dramatique que ça quand on voit le monde dans lequel on vit. Selon moi donc, les gens divorcent parce que le vent tourne chez l’un ou l’autre ou chez les deux. Avons-nous raison de partir à cause des ressources qui n’existent plus ? La réponse dépend de chacun de vous. En tout cas, les gens ne sont pas les mêmes quand ils ont l’agent et quand ils ne l’ont pas. L’argent serait-il plus chère que l’amour ?

Par ailleurs, la réponse de l’avocate est que les gens divorcent par Colère. J’étais assez surpris d’entendre ça. Elle a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine donc accordons un peu de crédit à ce qu’elle dit. Selon elle, l’argument de l’argent n’était pas valide parce que les gens dépensent trop d’argent en procédures de divorce pour que ce soit une question d’argent. Même quand ils n’en ont pas, ils peuvent faire des prêts pour finir la procédure et quitter leur partenaire.

Il y avait même cet homme riche, qui ne voulait rien régler à l’amiable. Pas de consensus, pas de trêve, rien. Il voulait juste divorcer et ne plus rien avoir avec cette femme, même si cela devait lui coûter sa fortune. Si ce n’est pas la colère, c’est quoi ?

On pourrait passer des heures à réfléchir à ce que l’un à fait à l’autre pour qu’ils en arrivent là mais je n’ai pas le temps pour ça. J’ai déjà faim ! Demandez-vous à quoi votre colère est sensible. Demandez-vous ce qui pourrait vous amener à divorcer de celui ou celle que vous aimiez. Serait-ce à cause du pouvoir, de l’argent, de la frustration, de la colère ou parce que le dialogue disparait ? Quel que soit votre réponse, prenez soin de vous et si vous le pouvez, choisissez l’amour ; si vous ne le pouvez pas, faites les choix qui vous arrangent mais ne soyez pas une connasse ou un connard parce qu’on en a déjà assez dans le monde. Ceci est le jour 45.

Leave a comment

We Scan Gift

Scanne et tente de gagner un cadeau !