En matière de développement économique, la République populaire de Chine est l’un des meilleurs exemples qu’on connaît. Cela se démontre sans difficulté avec les industries qu’elle a créée pour se développer et pour pouvoir s’ouvrir au reste du monde.

Certains pays africains, ayant compris tout l’intérêt qu’il y avait à coopérer avec la République populaire de Chine, font des accords multilatéraux leur permettant de relever les défis de leurs agendas respectifs.

Comment attirer ces industries et quelles sont les conditions de succès de cette attraction? Nous allons étudier ces questions dans ce présent article.

Mur des récompenses de l’entreprise Haier en Chine

1-Une ceinture pour la route

Le gouvernement chinois a lancé depuis 2013 une initiative dénommée “Une ceinture et une route” qui vise à connecter l’Afrique, l’Europe et l’Asie. Cette initiative touche plusieurs millions de personnes dans le monde et fait appel aux projets les plus ambitieux des pays, les aidant à atteindre leur croissance économique idéale. La première condition de succès pour attirer les industries chinoises au Bénin est que le gouvernement béninois, à travers ses réformes et ses projets, s ‘assure d’être impliqué dans cette initiative, une ceinture et une route.

2-Une sécurité pour les béninois

Une fois un terrain d’entente trouvé entre les deux gouvernements, le Bénin se doit d’offrir un cadre légal et institutionnel adéquat pour l’implantation des industries chinoises. Ce cadre légal et institutionnel vise à garantir la sécurité et l’épanouissement de toutes les parties prenantes. A titre d’exemple, le gouvernement peut exiger un quota minimum de béninois dans les industries chinoises implantées au Bénin et un respect absolu de la réglementation du travail en République du Bénin. Il peut aussi s’agir de stipuler que des programmes d’échanges seront organisés par les deux pays dans le but d’un transfert de technologie et de connaissance mais aussi dans le but de renforcer les liens socioculturels entre les deux pays afin que le béninois lambda accepte l’implantation des industries chinoises comme un moyen d’accélération du Bénin Révélé.

3-Renforcer les capacités

Une autre condition de succès pour attirer les industries chinoises au Bénin est le renforcement des capacités des diplômés. Chaque année, plusieurs lycéens obtiennent leur baccalauréat, leur diplôme de technicien ou leurs diplômes universitaires sans réellement trouver dans quelles industries ils pourraient faire valoir leurs compétences. Dans l’intention de créer des emplois et d’encourager les apprenants béninois vers les métiers pratiques et d’ingénierie, le gouvernement devra organiser des ateliers et des sessions de renforcement des capacités (si besoin) pour préparer les diplômés industriels béninois à travailler dans les industries chinoises implantées au Bénin.

Système de gestion intelligent de la circulation routière à Beijing, Chine

4-Accélérer les industries béninoises

Pendant que le gouvernement du Bénin renforce les capacités des diplômés en filières industrielles, il devra trouver des mécanismes pour encourager les jeunes porteurs de projets industriels à se lancer en répétant des initiatives comme le partenariat de Sèmè City avec la Fondation Tony Elumelu pour permettre aux jeunes béninois porteurs de projet et surtout de projets industriels de tenter l’aventure entrepreneuriale. L’objectif de l’investissement dans l’entrepreneuriat est de favoriser la croissance des industries typiquement béninoises pour d’éventuels partenariats avec d’autres entreprises industrielles chinoises. Cela permettra au Bénin de se démarquer et de négocier plus tard avec la Chine sur un même pied d’égalité. Les industries chinoises, dans le but de protéger leur propriété industrielle ne pourront que permettre à leurs départements implantés dans d’autres pays de produire des articles suivant le schéma pensé par leur quartier général situé en Chine. Cette mesure ôte au Bénin la chance de s’affirmer et lui donne un statut de pays dépendant ce qui ne correspond pas aux ambitions de construction du chemin de la soie de la Chine et non plus du gouvernement béninois. Pour attirer les industries chinoises au Bénin, le gouvernement devra stimuler les hubs technologiques du Bénin ( les incubateurs de startups, les Laboratoires de Fabrication numérique, les clubs de robotique ) pour que le pays deviennent un pôle de développement de solutions industrielles et technologiques à même d’intéresser les industries chinoises dans leur politique d’ouverture au monde.

Je serai content de lire vos commentaires et de répondre à vos questions. Dites-moi quelque chose dans les commentaires.

Related Posts

8 Comments

    • Kelvin

      Thank you. The government is doing something. They bring people and hire them for the job. They also attract Chinese companies. We as citizens, we have to know where the government goes and work to create industries and obviously jobs.

  • BABIO Amine

    Les béninois bénéficieront de ce partenariat et le Bénin pourra réellement être un pays industrialisé,mais n’y a til pas un piège dans cette affaire ?

    • Kelvin

      Je ne vois pas de piège dans ce contexte. Il peut y avoir des difficultés au fil du temps; les difficultés ne sont-elles pas intrincèques à la vie?

  • DJIGLA yanel

    Bon boulot Bro, mais dommage ce n’est pas le , après le lycée ont étudie seulement … Plus loin difficile de trouver un stage académique ou professionnel pour mettre en pratique les compétences acquises, ni de trouver l’opportunité de découvrir le cerclé de fonctionnement d’une entreprise par exemple

    • Kelvin

      Merci Yanel.
      Je pense que ces futures industries qui seront crées vont permettre de résourdre toutes les difficultés liées à ce phénomène dont on a tous souffert (ou presque)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :