Skip to content Skip to footer

Jour 26 : Et si tu restais un peu plus concentré, toi aussi !?

Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons parler de quelques buzz words qu’on entend beaucoup sur les zinternets. « Ah je suis multi potentiel » « ah j’ai un TDA » et beaucoup d’autres affirmations qui font sensation dernièrement. Loin de l’idée de minimiser ces comportements ou ces troubles, je voudrais apporter des nuances.

Des nuances parce que certaines personnes font des affirmations sans fondement ou même caches d’autres troubles ou insécurités sous leur affirmation. Des gens ont réellement ces choses et la popularisation ou l’hyper médiation négative peut les pousser à des poser des actes extrémistes. Je ne suis n’y un psy, ni un spécialiste d’un autre type. J’ai juste un ras-le-bol ! Comme le dis BAA, les gens ont tendance à trop se victimiser ou à trop intellectualiser ce qu’ils ont.

Alors tu es multi potentiel ?

En 1972, il y a deux écrivains (Ronald H. Frederickson et John Watson Murray Rotheny) qui ont décrit dans leur ouvrage Recognizing and Assisting Multipotential Youth (Reconnaitre et assister les jeunes multi potentiel) que :

Le multi potentiel est une personne qui a la capacité « de sélectionner et développer un certain nombre de compétences à un niveau élevé ».

Dans l’autre sens du terme, nous avons les spécialistes, ces personnes qui se concentrent sur un sujet et y excellent. J’ai envie de dire que les personnes qui ne sont pas arrivées à gérer toutes les matières et à s’en sortir avec d’excellentes notes ne peuvent pas affirmer être multi potentiel… mais je sais que vous allez dire que le cadre scolaire de nos jours n’est pas un bon exemple et que les gens sont trop jeunes pour que leur cas soit pris en compte. Je vous l’accorde.

Un multi potentiel mène sa vie, doté de plusieurs casquettes dans lesquelles il excelle. Le multi potentiel est nourri par une curiosité sans fin, surprend par son pouvoir d’apprentissage hors norme et interroge par sa lassitude cyclique. (Cette partie là je suis allé chercher sur Google 😎)

On reconnait un multi potentiel si la personne arrive (à peu de choses près) à :

  • Accumuler de nombreux jobs sur une courte période
  • Avoir une excellente performance dans chaque job
  • L’impression générale de « ne pas appartenir »
  • Des sentiments d’isolement, de dépression, d’absence de but et d’apathie malgré de très bonnes performances et évaluations
  • Tendance à prendre du retard sur ses pairs du même âge en termes de carrière et parfois de développement social

Une fois qu’on lit ces caractéristiques, on a tendance à se concentrer sur les parties « négatives » comme les trois derniers points alors que les deux premiers points sont tout aussi, sinon plus, importants. Ne cachez pas un manque de discipline dans le terme multi potentiel. Ne cachez pas un manque de compétences dans le terme multi potentiel. Vous êtes peut-être un multi potentiel. Ou peut-être pas.

« Au quotidien, un multi potentiel s’intéresse à un sujet à fond, devient expert et finit par s’ennuyer. Il laisse tomber pour s’intéresser à un sujet totalement différent et recommence. Ce schéma déclenche de l’angoisse, un sentiment de solitude et de ne pas avoir de but dans la vie » explique Emilie Wapnick, elle-même multi potentielle et auteure de « How to be everything ».

J’aimerais maintenant faire un rapprochement avec un syndrome : le syndrome de l’objet brillant.

Le syndrome de l’objet brillant, c’est le fait d’être toujours attirés par les nouveautés. On a tout le temps envie du dernier objet à la mode, que ce soit le dernier iPhone ou la dernière paire de baskets portée par les influenceuses sur Instagram. 

En business, ce syndrome se traduit par le fait d’être attirés par la dernière formation qui vient de sortir, le nouveau logiciel, la nouvelle stratégie marketing, etc. Les entrepreneurs touchés par ce syndrome de l’objet brillant se retrouvent à courir après cette dernière nouveauté (formation, logiciel, application, appareils) comme si la réussite de leur business en dépendait. 😬

Vous achetez des tonnes de formations sans les mettre en pratique ? Vous passez votre temps à changer d’identité visuelle ? Vous lancez de nouvelles offres avant même que les précédentes n’aient eu le temps d’aboutir ? Alors vous souffrez certainement du syndrome de l’objet brillant ! Seulement ces objets sont souvent source de distractions. Même si au départ, ils vous donnent satisfaction, vous finissez toujours par vous en lasser.

C’est alors que vous vous sentez épuisés d’avoir mis plein de choses en place et frustrés de voir que rien n’a vraiment avancé pour autant. Cette situation est souvent désastreuse pour votre moral et votre productivité (et accessoirement pour votre porte-monnaie).

Je fais le rapprochement entre le syndrome de l’objet brillant et le multi potentiel parce que beaucoup de personnes (comme moi auparavant) ont l’habitude de tout confondre. On dit qu’on fait beaucoup de choses parce qu’on est multi potentiel et qu’on est des génies alors que c’est juste qu’on est incapable de se concentrer sur une chose en même temps. Peut-être même que c’est un TDA. Tant que vous ne consultez pas un spécialiste, vous ne saurez pas. Vous n’arriverez pas à vous concentrer sur votre business ou votre travail parce que vous vous êtes auto diagnostiqués quelque chose qui n’est pas.

Que ce soit pour l’un ou l’autre, trouver le moyen de créer de la discipline dans votre travail et de la concentration. Cela a l’air simple mais ça reste les meilleurs choix que vous ferez dans votre vie. Croyez-moi. Ceci est le jour 26.

Leave a comment

We Scan Gift

Scanne et tente de gagner un cadeau !