On était bien loin mais aujourd’hui,

On se revoit qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit.

Que ce soit sur mon bureau ou dans mon lit,

On parle, on chante, on vit.

Toi et moi sur la toile, si loin si proche,

Connectés que l’humeur soit mauvaise ou bonne ;

On vit loin l’un de l’autre mais ensemble.

Je me souviens de notre cinquième anniversaire,

L’époque des friandises pour le dessert. ;

Je me souviens de nos douze ans,

L’époque de crainte de pertes de dents,

De ce temps où nos liens amicaux grandissaient,

Devenaient confidentielles et s’intensifiaient.

Je me souviens de nos farces et de nos blagues,

De ce duo resté soudé malgré nos pagailles.

C’était toi et moi contre le monde,

Que la terre soit plate ou ronde.

 

On était bien loin mais aujourd’hui,

On se revoit qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit.

Que ce soit sur mon bureau ou dans mon lit,

On parle, on chante, on vit.

Toi et moi sur la toile, si loin si proche,

Connectés que l’humeur soit mauvaise ou bonne ;

On vit loin l’un de l’autre mais ensemble.

 

Tu es parti et j’ai eu soif de ta présence.

Très vite me pris l’envie de me battre pour qu’on soit encore ensemble.

Tu m’as été arraché et j’ai perdu mes sens ;

Ton absence était comme de l’essence,

Calme vu de l’extérieur mais fort combustible

Car mon cœur t’a suivi et vous êtes parti.

Pas besoin de bateau, je viendrai à la nage,

Pas besoin de voiture, je marcherai à grands pas;

Mieux encore je te chercherai sur la toile,

Nostalgique de nos fous rires et de nos ballades.

 

On était bien loin mais aujourd’hui,

On se revoit qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit.

Que ce soit sur mon bureau ou dans mon lit,

On parle, on chante, on vit.

Toi et moi sur la toile, si loin si proche,

Connectés que l’humeur soit mauvaise ou bonne ;

On vit loin l’un de l’autre mais ensemble.

 

Bonheur immense de te savoir en face de moi,

De l’autre côté de l’écran ou du fil, on se parle.

Grande est la joie de te savoir sur la toile avec moi.

Nous pouvons discuter de mon voisin qui rentre saoul tous les soirs,

De mon nouveau chien qui sans cesse aboie

Ou du temps qu’il fait chez toi.

Raconter mes joies et mes tristesses, je sais désormais où te trouver.

On peut s’envoyer des messages, faire des vidéos, se partager nos vies en privé

Car tu es présent dans mon téléphone, dans mon cœur, dans ma poche ;

Toi et moi sur la toile, si loin, si proche

On était bien loin mais aujourd’hui,

On se revoit qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit.

Que ce soit sur mon bureau ou dans mon lit,

On parle, on chante, on vit.

Toi et moi sur la toile, si loin si proche,

Connectés que l’humeur soit mauvaise ou bonne ;

On vit loin l’un de l’autre mais ensemble.

Related Posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :