Que se passerait-il si on vous refusait le droit à la lecture ?

766582f2-cab9-4eb2-8a36-b4cb1a57d09a

Ce serait affreux n’est-ce-pas ? Imaginez toutes ces belles histoires que vous ne lirez plus ; toute cette connaissance qui vous échappera ; tous ces médias en ligne que vous ne suivrez plus… Bref, ce sera la catastrophe. Moi personnellement, j’en serai dépressif.

J’ai dernièrement suivi un film… J’espère que vous aussi vous le connaissez. Il s’agit de Fahrenheit 451.

fareinheit

Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, je vous fais un rapide résumé. Il y est question de livres. Une nouvelle société a été installée et celle-ci prétend que pour une égalité des connaissances, tout le monde devrait avoir la même source d’information : une seule chaîne de diffusion. La conséquence est de supprimer tous les livres physiques et numériques du pays. (Une catastrophe mondiale hein)

Je vais arrêter de spoiler (même si je suis à ça 😉 )et aller droit de but. On parlera de livre, de lecture et de leur place dans notre société actuelle.

Pour info, je ne suis pas historien donc je vais me baser sur des faits personnels de ma société.

« Le monde est gouverné par ceux qui ont accès à l’information vraie. »

4d5d8cde-742d-4ef7-8179-c9da228df601

Une petite question pour la route ? Seriez-vous affecté si une loi interdisait la lecture et supprimais tous les livres tels que nous les connaissons ?

Depuis des millénaires, le moyen le plus rapide pour les êtres humain de partager leur opinion, de raconter leur histoire et véhiculer la connaissance est l’écriture. Certains ont écrit dans la pierre, d’autres sur des écorces, la génération juste avant nous a écrit sur du papier et nous, nous écrivons sur des écrans et nous les envoyons dans les nuages.

« Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es »

Ce que nous lisons définit qui nous sommes et qui nous seront. Il est temps de poser la question qui me brûle les doigts depuis. Est-ce que vous lisez ?

Quand je pose la question, certaines personnes se moquent de moi et juste après, répondent « oui ». En fait, non, je ne suis pas sûr que vous lisiez réellement. Très peu lisent réellement… Je le sais c’est tout. Pour vous c’est quoi la lecture ? Lire un roman ? Une poésie ? Le manuel d’utilisation d’un nouvel aspirateur ? Qu’est-ce que je disais, vous ne lisez pas réellement et la preuve est dans quelques lignes.

La lecture, la vraie (selon moi), c’est celle qui nous permet d’en apprendre plus sur nous-même et sur les autres. Elle nous évite de stagner dans le vide intellectuel, d’être une meilleure personne, de partager l’inspiration des autres, de re-découvrir le monde de mille autres manières. C’est ça la lecture.

Avant, il n’y avait que les bibliothèques pour lire (et donc pour apprendre). Maintenant il y a internet et toutes les bibliothèques du monde peuvent tenir dans un seul smartphone. C’était censé rendre les choses meilleures mais c’est tout le contraire. Toute cette connaissance à portée de main mais la jeunesse telle que je la connais à la paresse de l’acquérir. Toutes ces informations et mes paires hésitent à les consulter.

Si la lecture est considérée comme un « truc » de vieux, j’assume pleinement ma vieillesse. Connaissez-vous un grand homme ou une grande femme qui ne lise pas beaucoup ? C’est la preuve que la condition pour s’affirmer, c’est la lecture.

Je sais que les longs textes ont le don d’ennuyer même les plus vigoureux d’entre nous mais c’est le prix à payer pour être une meilleure personne.

On a le droit d’être différent les uns des autres mais on n’a pas le droit d’être tous des ignorants. C’est un crime envers l’humanité. Vous êtes vexé ? Tant mieux.

Ne pensez pas que je dis tout cela pour vous inciter à lire plus souvent mes articles hein (ce serait quand même cool hein 🙂 ), je dis tout ça parce que c’est attristant de voir la flemme qu’a ma génération à ouvrir un bouquin ou à rechercher des choses sur internet.

Qui lit, écrira.

b3bbaa78-478e-46d4-a16d-9f2ac863727c

C’est une évidence. Une personne qui lit bien, ou souvent, est plus encline à écrire. Si vous ne lisez, comment voulez-vous écrire ? Et pour qui voulez-vous écrire ? Un écrivain est avant tout un lecteur.

Un proverbe africain dit « Un vieillard qui meurt est comme une bibliothèque qui brûle ». Nous autres (moi y compris) qui lisons peu ou pas assez, si on mourrait, ce serait comme une page de livre qui brûlait. Je ne sais pas pour vous mais moi je ne veux pas être une simple feuille ; je veux être une bibliothèque nationale.

Trêve de mondanités. Je sais qu’il y a des personnes qui sont allergiques à la lecture longue. Je m’arrête ici donc et avant de partir je salue toutes ces personnes qui prennent le temps de nous écrire des romans, des nouvelles, des essais, qui tiennent un blog, etc. Ma pensée va vers tous les amis écrivains et à EnaL qui vient de sortir le tome 2 de son roman La où tu te perdras. Chaque page écrite mérite d’être lue.

Puisse que cet article n’est pas une séance dédicace, je laisse mon clavier reposer ici.

Ciao ciao je vous aime.

On connaît tous quelqu’un.

Related Posts

6 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :