Skip to content Skip to footer

Jour 42: Le syndrome du grand coquelicot

joker illustration

Chers amis lecteurs, aujourd’hui nous allons parler d’un sujet que je suis sûr vous touche personnellement. Nous allons parler des bâtons que nous mettons dans nos roues pour ne pas avancer, les bâtons que nos amis et nos familles mettent dans nos roues et les bâtons qui ne sont pas réels.

Nous allons aussi parler de Personnal Branding, ce sujet dont Lina Gbaguidi a parlé dans ce blog que je partage avec vous.

Lorsqu’on est envié, mal aimé, critiqué, calomnier en raison de son succès, on dit qu’on a le syndrome du grand coquelicot. Cela peut arriver dans la vie professionnelle mais aussi dans la vie personnelle. Vous sentez qu’on vous rejette ou qu’on dit du mal de vous parce que vous avez un petit ami ou une copine ou parce que vous avez acheté votre maison, votre voiture ou que vous avez eu un bébé. On vous mène la vie dure parce que vous avez une vie épanouie (même quand c’est en apparence), vous êtes touché par le syndrome du grand coquelicot.

Les scientifiques appelleront ça « syndrome du grand coquelicot » mais vous et moi on appelle ça de la méchanceté et de la sorcellerie.

C’est important de noter que c’est un syndrome qui touche plus les femme que les hommes. D’après une étude menée au Canada en 2018 par Rumeet Billan, on sait maintenant que 87% des travailleuses ont l’impression qu’on sape leurs réalisations professionnelles, et que 81% d’entre elles disent avoir déjà été victimes d’hostilité et de sanctions en raison de leur réussite. Autrement dit, sortir du lot se paie cher et plus encore maintenant que notre génération a des outils de comparaisons et de sabotage puissants tels que les réseaux sociaux.

J’en parle maintenant parce que beaucoup de personnes victimes de ce syndrome n’arrivent plus à parler d’eux sur les réseaux ou n’arrivent pas à promouvoir leur propre business. Un business pour lequel ils ont travaillé de toute leur énergie et dans lequel ils ont mis toutes leur économie. Il faut qu’on arrête, il faut qu’on assume de faire notre publicité en paix ; il faut qu’on assume ce qu’on fait et qu’on porte bien notre personal branding. Je ne vais pas m’attarder à vous expliquer ce que c’est que le Personal Branding (ou Marque personnelle en français) il y a assez de contenus sur le sujet.

N’osez pas penser que faire du bon travail suffit en 2024, il faut en parler, le crier partout où vous le pouvez. Ne pensez pas que vos premiers clients suffisent pour vous rendre riche ; il faut en parler, il faut faire votre marché.

« La lumière ne fait pas du bruit mais on est dans un monde d’aveugle. »

Ne pense pas à Tanty Djaké pour ne pas promouvoir ton travail. Si nous allons vivre avec la peur d’être saboté ou d’être critiqué toute notre vie, nous n’arriverons jamais à rien. Arrête de trop réfléchir et agis ! Ceci est le jour 42.

Leave a comment

We Scan Gift

Scanne et tente de gagner un cadeau !