Poésie : Moi Moina Faou

Je suis née dans un pays appelé Comores
Là où l’eau ne reste qu’à son bord
Là où les gouttes de trop ne tombent pas
Et que les cris d’oiseaux ne s’arrêtent pas.

Mon village, resplendissant de tout parts,
Fais briller les contés voisins de ses beaux-arts.
Même l’or, les diamants et les bijoux précieux
Ne peuvent rivaliser avec les couleurs sous nos cieux.

Ma famille, belle, complète et modeste
Se distingue des autres par ses faits.
Notre crédo est la réussite
Poussant ainsi fils et filles à mieux courir.

Mais moi, parfois je m’arrête hors d’haleine,
Fatiguée par une course qui se veut éternelle.
Alors là je regarde le ciel et tous les dépourvus
Et je cours encore car chaque jour qui passe m’est fortune.

Faou Moina. (Comores)

Related Posts

1 Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :