KELVIN AGENTK

Développement – Economie – Gouvernance du point de vue d'un jeune africain

Les ouvriers de la nuit

La nuit, on rencontre tout type de personnes. J’ai décidé de vous faire plaisir en allant vers les ‘’ouvriers de la nuit’’. Ce nom vous fait peur, ce n’est pas la peine d’avoir peur. On sait tous que les Zémidjans font un service de nuit pour garantir notre mobilité 24h/24. Il y a aussi des personnes qui sont oubliées sinon laissées pour compte…

J’ai surveillé pendant des mois une activité qui me paraissait très suspecte au début. En effet, tous les matins (aux environs de 5h) je remarquais que l’alentour du supermarché de mon quartier était toujours propre. A l’heure-là, aucun employé du store ne pouvait se lever pour cette tâche. Ils préfèrent attendre avec flemme l’arrivée du soleil. Je réglai l’alarme de mon horloge sur 2h du matin. J’étais curieux. Je voulais comprendre. Mes efforts ont payé et j’ai découvert l’ouvrier de la nuit qui était responsable de cette soudaine attention.

Il attend chaque jour que le supermarché ferme à 23h ; que tout le monde dans les parages dorme et il prend son balai et son cache-nez pour ôter le sol salit de déchets de tout genre de ses encombrements. J’ai suivi le scénario pendant des semaines et il n’a jamais manqué son service.
Pendant que certaines personnes pensent que la vie est trop dure et préfèrent se suicider ou prendre par rapine le bien d’autrui, d’autres sont résolues à ne pas laisser l’oisiveté et la paresse prendre le dessus. Celui-là, il a juste fait le bon choix. Il a décidé de gagner sa vie à la sueur de son front et rien que pour ça il mérite tout mon respect ; il mérite un article sur cette page et il mérite que vous lisiez son histoire. Il n’en réclame aucune gloire, aucun mérite. Il veut juste montrer à la jeunesse actuelle que la solution n’est pas dans le vol ou dans l’arnaque. Je suis allé vers lui (oui dans la nuit-là) pour connaître ses motivations et ce qu’il m’a raconté m’a laissé sans voix. J’en connais qui ont abandonné pour peu. Il m’a dit ceci entre deux phrases : « Mon ami, la seule chose qui salisse vraiment l’homme c’est le vol et les autres vices. Même si je me salis de poussière et d’ordures tous les soirs, j’ai ma dignité qui en est resté immaculée. C’est le plus important pour moi… »
Il aura droit à 2h de sommeil de plus avant d’affronter les tâches de la journée. Si ce n’est que pour subvenir à ses besoins uniquement, je pense qu’il n’avait pas à en faire autant. Je ne tiens pas à vous dire ce que vous savez déjà ; d’ailleurs qui suis-je moi ? Je veux juste vous encouragez dans ce que vous faites, tant que c’est juste et que ça vous plaît. Ils sont des milliers dans le monde à se battre dans la nuit pour trouver de quoi survivre dans la journée. Aider un parent en difficulté, subvenir aux besoins de leur proches, ils sont prêts à avaler leur fierté au travail pour marcher la tête haute dans la rue.


Je vous dis un MERCI aussi grand que mon admiration pour vous. Je vous porte dans mon cœur. Soyez rassuré : chaque fois que j’en aurai l’occasion je vous manifesterai mon soutien. C’est Someone qui change le monde et souvent il a besoin de nous.
Je vous invite à donner dans les commentaires les noms des ouvriers de nuit que vous connaissez et que vous admirez, même en secret. Ça ne coûte rien et c’est toujours un plaisir. En attendant, je vous dis à bientôt pour une nouvelle expérience. Je vous aime ! Ciao !

Kelvin

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :