KELVIN AGENTK

Développement – Economie – Gouvernance du point de vue d'un jeune africain

Mes dernières questions

Ces derniers jours ont été d’une bousculade sans précédent dans ma vie. Vous savez, cette période où on se pose les mille et unes questions ; de moment où on juge du bien fondé de ses décisions, de ses fréquentations et de ses rêves. J’ai récemment eu des réponses ou des explications à certaines de ces questions. Lisez plutôt.

Je vais vous raconter une anecdote. C’est l’histoire de quelqu’un qui est allé dans une agence pour faire signer un document. Dans le hall de l’agence, il s’est rapproché des hôtesses puisse qu’il n’eût apparemment l’air de ‘’personne’’. Les hôtesses l’ont fait attendre pendant des heures. Fatigué et énervé d’attendre, il a exigé voir un supérieur. Après quelques réitérations, on fit venir le chef d’agence. Celui-ci descendit de son bureau et venant vers l’intéressé, il lâchât : « Vous êtes qui ? ». Je vais arrêter l’histoire là pour des raisons d’anonymat. Ce qu’il faut retenir est que le chef d’agence a lancé la question sans prémices ; même pas une salutation.

Si cette question vous ai posé là maintenant, qu’aurez-vous à répondre ? Allez-vous donner votre nom et vous présentez ou allez-vous dire ce que vous représentez ?

L’une des leçons que j’ai apprises dernièrement est que tout est question de force ; tout est question de démonstration de force. Que représentez-vous dans ce monde ? Il faut méditer sur ça. Etes-vous celui de vous voulez être ? Etes-vous respecté et respectable ?

En parlant d’être celui qu’on veut être, voici le deuxième point. Qui voulez-vous devenir être ?

Il y a quelques semaines, j’ai écrit à une amie à moi que j’avais perdu de vue depuis trois ans environs. Je lui ai écrit parce que je voulais lui transmettre mes sincères remerciements. Pourquoi ? Parce que trois ans avant notre conversation, elle m’avait aidé à voir clair. Je vous raconte plutôt.

Un jour pendant que je ne savais pas comment m’y prendre dans ma vie d’entrepreneur, je lui ai écrit. Je suis de ceux qui ont mille idées en même temps. De ceux-là qui vivent dans un monde beau avec des technologies dignes de films de science-fiction futuriste. Je me perdais dans mes idées et je ne savais pas par où prendre. J’avais de belles idées, de grandes visions (je les ai jugées moi-même), un merveilleux futur que je me suis donné la peine de dessiner.  C’était bien là mon problème : les visions et les rêves étaient trop grandes, trop floues.

Mon amie m’a dit de m’allonger, de penser à une chose : là où je voudrais être dans cinq ou dix ans. Il ne s’agissait pas d’imaginer un train de vie, non, il s’agissait d’imaginer un endroit précis, un évènement précis, une destination précise, un unique point. Je me suis donné à cet exercice et depuis le temps, je n’ai plus eu de problème à savoir ce que je voulais. Je ne suis pas sur un chemin quelconque entrain de rechercher un abri. Dans ma tête, il y a ce point-là, cet évènement précis qui me permet d’aller de l’avant. Je ne sais pas où je vais ; je sais précisément où je vais.  Quand on se donne à cet exercice qui semble bien anodin, une décision est prise et tout l’univers conspire à la réalisation de votre rêve. Je suis obsédé à l’idée de votre ce moment se réalisé. C’est ça ma lutte de tous les jours. Toutes mes décisions et mes actions sont pour qu’un jour, je vive exactement ce moment.

Merci chère amie.

Notre vie paraît monotone et vide quand on ne se pose pas certaines questions. Pendant ma période de silence, je suis sorti avec une autre amie à moi. On apprenait à se connaître quand elle m’a lancé une question pour le moins déroutante. Elle m’a demandé comment je faisais pour gagner ma vie.

Cette question m’a mis dans un état de stress que je ne savais même pas possible. Bien sûr je n’ai rien laissé paraître devant elle. Comment gagnez-vous votre vie ? Il n’y a pas d’exercice à faire pour cette question à part qu’il faut y réfléchir sérieusement. Si vous n’êtes pas encore à même de répondre à cette question parce que quelqu’un s’occupe de vous, il faut méditer sur ça pour le jour où vous serez en quête d’indépendance financière et de liberté. Cette question justifie mes récents choix professionnels (au cas où vous ne serez pas au courant). « Que savez-vous faire dans le vie et par quel moyen pensez-vous vous en sortir (si vous êtes déjà dedans)? »

Pour finir cet article, je dirai que j’ai rencontré des personnes qui ont posé des questions cruciales. Des questions que seul je n’allais pas me poser tôt. Au début j’ai été stressé à l’idée de ne pas avoir de réponses à ces questions mais tout est rentré dans l’ordre quand j’y ai réfléchi sérieusement.

Peut être que vous n’avez plus besoin de ces questions et que vous avez dépassé cette étape déjà. Je suis content pour vous. Je suis convaincu qu’il y a au moins une personne dans votre entourage qui a besoin que ces questions lui soient posées. Ne gardez pas cet article pour vous. Ça ne prend qu’un clic pour partager.

Kelvin

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :