Skip to content Skip to footer

 Jour 66 : Une minute de silence. Pourquoi ?

thoughtful black man against black background

Quand j’étais en quatrième au collège, on nous a demandé un lundi au drapeau de faire une minute de silence pour un professeur décédé dans le weekend. Aussi loin que mes souvenirs me ramènent, c’est la première fois que je faisais une minute de silence. Je me suis posée la question de savoir pourquoi on fait ça et après j’ai recommencé à penser au plat de riz que j’allais manger à 10h.

Maintenant je n’ai pas faim et je ne pense pas au riz donc je pourrais vous répondre. Pour faire simple, on fait une minute de silence pour rendre hommage à quelqu’un ou à un groupe de personnes.

On aurait pu choisir deux minutes ou trois minutes hein. Mais ils ont préféré une minute. Avant tout, sachez que c’est un choix pour promouvoir la laïcité. A l’époque, les religieux profitaient de cette minute pour faire un chant ou des prières. C’est d’ailleurs à ça que cette minute de silence était dédiée : faire des prières pour la personne à qui on veut rendre hommage. Dans la société nous n’avons pas tous la même confession religieuse (et c’est tant mieux) donc au lieu de prier ou de chanter, on se tait pour que chaque personne fasse la prière qu’elle veut dans son cœur, comme elle veut et à qui elle veut.

C’est en 1912 au Portugal, que cette tradition est née et c’était pour rendre hommage à un ancien ministre et l’un des premiers à avoir reconnu l’indépendance du Portugal après que le pouvoir monarque en place ait été renversé. Il était décédé. Quelques jours plus tard, il y a donc eu un sénateur du a interrompu son allocution pour rendre homme à ce ministre. Il a encore fait le coup à ses collègues pendant une autre séance et cette fois, il l’a fait pendant dix minutes. 10 minutes de silence en homme à ce ministre disparu.

Avec le temps, le temps de silence est passé de dix minutes à cinq minutes puis à deux minutes et maintenant à une minute. Dans certains pays, c’est toujours deux minutes de silence qui est observé. Dans un stade, lorsque l’occasion s’y prête, on fait une minute de silence mais il y a toujours des guignoles qui sifflent ou qui crient. Pour éviter cette impertinence, au lieu de faire silence on applaudit. Ce n’est pas encore partout donc on va attendre quelques années pour voir si les bans vont gagner face au silence.

Une minute de silence c’est long et c’est dur quand on est distrait. Comme on est des gens respectueux des autres, on s’efforce de le faire. Prochainement, faites une prière et arrêtez de penser à la nourriture. Tant qu’on y est, faites une minute de silence pour tous les gens qui ont eu des goumins cette année. Ceci est le jour 66.

Leave a comment

We Scan Gift

Scanne et tente de gagner un cadeau !