Skip to content Skip to footer

Jour 73 : Vos relations sont toxiques. Voici pourquoi.

boy and girl sitting on bench toy

Nous sommes le 14 février et il est 6h du matin. Je vous donne ces détails pour vous dire que j’ai les idées fraiches en écrivant ceci. Je sais que pour certains c’est le Saint valentin, pour d’autres c’est mercredi des cendres, pour d’autres encore c’est jour d’anniversaire. Pour moi, c’est tout ça et surtout c’est le jour 73 du challenge des 100 jours et j’en profite pour vous rappeler que vos relations sont toxiques.

« Relations toxique » fait parti de ces nouvelles expressions du 21ème siècle qui se sont ultra popularisés avec internet. Il y tellement de personnes qui crient que leur relation est toxique et que leur ex était un monstre ; tiens voici une autre expression : « pervers narcissique ». Le but de cet article n’est surement pas de minimiser la souffrance de qui que soit. La plupart du temps, les gens vivent des choses horribles mais souvent les autres utilisent ces expressions à tord et à travers à cause de leur hyper médiatisation. Vous savez quoi ? On a été élevés dans des relations toxiques. Tous, sans exception. Surtout toi qui lit cet article.

Celui qui n’a pas acheté le maïs ne peut pas demander quand la pâte sera prête. Calme-toi je vais t’expliquer.

La relation toxique peut être définie comme toute situation relationnelle source de souffrance et/ou psychiquement destructrice pour au moins une des personnes impliquées.

Il n’est pas rare d’entendre des personnes dire « mais pourquoi tu n’es pas parti ? » ou encore « si tu es restée autant de temps avec lui, c’est qu’il ne te traitait pas si mal ». Derrière ces questions se cache un sentiment de culpabilité qui est ressenti par une personne victime d’une relation toxique.

La clinique e-santé

Voici des signes que votre relation est toxique mais vous faites genre.

La jalousie et la possessivité

On entend souvent dire que s’il/elle ne manifeste aucune jalousie quand je suis avec d’autres c’est qu’il/elle ne m’aime pas. Le pire c’est que les gens en sont demandeur dans leur couple. On n’est pas obligé de ressentir de la jalousie pour aimer. Aimer l’autre implique de le laisser libre et lui faire confiance. Dans vos relations, vous demandez vous-même des choses bizarres en espérant que le côté « mignon » compense le fait que c’est très négatif comme comportement.  

Le sentiment de ne pas être soi-même

Il y a de ces relations amoureuses ou amicales où on a le sentiment de tout le temps faire des efforts. A cause des Novelas et des K-dramas, les femmes et parfois les hommes mettent la barre de leur relation ridiculement haute. C’est tant mieux pour eux mais c’est tant pis pour leur proche qui veulent les aimer. Dans un couple, il ne s’agit pas d’avoir une certaine image pour être aimée de l’autre, vous devez vous sentir libre d’être vous-même. Sortez le bâton de votre cul ! et si vous êtes un connard ou une connasse, au moins votre partenaire sait à quoi s’attendre. Les affaires de faire des efforts tous les jours et faire semblant d’être une autre personne juste pour plaire, c’est de l’hypocrisie et ça finira par vous retomber en pleine face. D’ailleurs, elles vous diront qu’elles ne vous ont rien demandé. Ce n’est pas pour rien que les hommes font plus d’AVC que les femmes. Bon j’exagère un peu…

Vous êtes dépendants affectivement

Quand vous avez constamment peur de perdre l’autre c’est mignon hein et c’est valorisant pour l’égo de l’autre mais ça reste un signe que votre relation est toxique. Même sans le savoir, la personne envers qui on est dépendant nous empêche de nous épanouir et de véritablement nous construire. On ne veut pas changer, de peur de perdre son amour. Dès l’enfance, on a été biberonné à ça par nos parents. C’est un cas de belle relation mais qui reste dépendante. Parce qu’ils ont peur de nous perdre, ils ne vivent pas leur vie comme ils le veulent et quand nous grandissons c’est nous qui ne voulons pas les perdre et qui acceptons tout ce qu’ils disent au point de ne plus nous écouter. La belle preuve est que nous voulons tous mettre les darons et daronnes à l’abri. Pression sur nous maintenant.

Vous n’arrivez pas à bien communiquer

Quand on ne dit pas tout ce qu’on a sur le cœur, on finit par se disputer, on est nerveux et il y a des tensions inutiles dans la relation. Le secret de toute bonne relation est la communication. Je pense aussi que savoir exprimer ouvertement ce qu’on ressent sans diluer le contenu est la preuve que vous avez une bonne relation avec les autres. On devrait être ami avec les gens qui sont en mesure d’accepter nos émotions et vos vérités telles quelles sont. Les affaires de ” il y a une manière de dire les choses ” et on finit par exprimer autre chose crée des tensions. De la même façon que je dis aux gens de sortir avec des gens de leur niveau intellectuel et émotionnel, je vous dis aussi d’être ami avec des gens de votre niveau intellectuel et émotionnel. Des gens qui comprennent ce que vous exprimez, des gens qui savent le mettre dans un contexte précis. J’en ai parlé dans l’article du jour 51 : Mettons les points sur les i

La seule chose que tu as à faire quand tu n’es pas à l’aise quelque part, c’est de partir de l’endroit en question. Ce qui te retient en général à l’endroit où tu n’es pas à l’aise c’est la peur de l’inconnu, la peur de ne pas savoir où tu vas atterrir. Si tu es sûr d’une chose c’est que tu n’es pas bien là où tu es. Alors quitte à ne pas être bien, autant ne pas être bien dans un autre spot, ne serait-ce que pour varier le paysage.

Quand bien même tu n’améliorais pas ta situation, ne serait-ce que pour souffrir au soleil, change de spot ! Et tu vas continuer à faire spot en spot comme ça jusqu’à trouver THE RIGHT SPOT, le bon endroit, celui où tu dois être. Cette histoire d’insécurité là c’est de la poudre aux yeux. De quoi veux-tu te prévenir à ce point-là ? Tu es un sucre toi ? On est venu ici, on fera notre expérience sur terre et on va partir. Comme le disent les stoïcistes, « memento mori » (rappelle-toi que tu vas mourir)

Edgard-Yves

Comme je l’ai dit au début de cet article, mon but n’est pas de minimiser la douleur de qui que ce soit. Je vous dis que dans cette affaire de ”relation toxique” qu’on doit tous éviter comme la peste, il y a parfois du bullshit. C’est très facile d’être le pervers narcissique de quelqu’un d’autre et c’est très facile de se mettre dans une relation qui ne nous fait pas du bien. Mais comme on aime tremper notre biscuit, on science ! Si vous voulez évaluer vos relations, commencez par celle que vous avez avec vos parents et vos amis et retenez que vous n’êtes plus les enfants de vos parents. Vous serez toujours leur fils ou leur fille mais à partir d’un certain âge ou d’une certaine maturité, vous n’êtes plus leur enfant. Posez-vous les bonnes questions. En tout cas moi, je sais que j’ai une relation toxique avec mes animaux et plantes de compagnie parce que je dépends d’eux à des égards et eux aussi. C’est notre façon de nous aimer. Ceci est le jour 73.

Leave a comment

We Scan Gift

Scanne et tente de gagner un cadeau !