Skip to content Skip to footer

Jour 75 : Comment devenir riche en décembre ?

money toss in the air

Je suis un fan absolu des séries comme « Ma maison de rêve » ou « Hack my home ». Vous savez, le genre de séries où des personnes viennent pour vous dire les soucis qu’ils ont chez eux. Que ce soit un manque d’espace pour lequel ils ont besoin de systèmes de rangement ou de nouvelles salles, que ce soit parce qu’ils ont besoin de meubles spéciaux et d’objets de décoration, ils finissent par avoir gain de cause, et cela en fonction de leur budget. Ces gens-là savent TOUT fabriquer et c’est impressionnant.

Nous pouvons avoir de belles choses dans nos maison, même quand on n’a pas beaucoup d’argent. Le goût et l’esthétique n’ont rien à voir avec votre compte en banque. Je peux vous l’assurer.

Des années en arrière, j’expliquais à mon père que je voulais étudier la robotique et il m’a demandé sur quel marché je voulais travailler. De la même façon, quand j’ai commencé à étudier les systèmes industriels à l’université, on m’a demandé pour quelles industries je voulais travailler dans ce pays. Les gens se moquaient en me demandant si je voulais juste travailler dans les quelques cimenteries, usines de fabrication d’huile ou de pâtes alimentaires qu’il y avait dans ce pays. Je savais ce que je voulais mais je n’avais pas vraiment d’arguments pour les convaincre. De toutes les façons, a part ceux qui me nourrissaient et ceux qui payent ma scolarité, je n’ai pas à expliquer quoi que ce soit à qui que ce soit.

Les choses ne sont plus ce qu’elles étaient avant. Je peux vous dire ce que je n’avais pas les arguments pour dire il y a quelques années. J’ai étudié les systèmes industriels et mon objectif est de créer de nouvelles industries. Pas de très grandes et imposantes comme celles de Dangoté et ses confrères. Ce genre d’industrie sont trop ‘’encombrantes’’ et nécessitent de très gros investissements. Puisse que je n’ai pas les ressources financières pour faire comme Dangoté, je vais me baser sur trois capitaux disponibles.

1. Le capital humain

Je suis assez content des relations professionnelles que je me suis créé en quelques années. Quel que soit ce que vous voulez trouver dans ce pays ou sur ce continent, si je ne peux pas vous le trouver moi-même, je connais surement quelqu’un qui peut vous le trouver. Quand il s’agit de fabriquer des choses, je suis aussi content de dire que je connais toutes les personnes de la chaîne de valeur pour imaginer, créer et lancer des produits au Bénin et en Afrique. Que vous vouliez créer un objet, pour la cuisine, la décoration ou des jeux, nous avons dans nos pays d’excellents designers (2D et 3D) pour imaginer et rendre votre projet tangible.

2. Le capital technologique

Pour ces mêmes objets, vous n’avez plus besoin de les faire concevoir en Chine ou au Nigéria. Dans ce même Cotonou où vous et moi sommes, il y a des technologies telles que l’impression 3D, la découpe laser, le fraisage numérique, la broderie numérique et bien plus encore. Vous pouvez maintenant obtenir des prototypes à vos idées, bien conditionnés et avec de belles finitions. Ce qui me rend le plus fier, c’est que quasi toutes les matières sont utilisées : le plastique, le métal, le bois, le tissu et tous leur alliage.

Je suis entrain de réorganiser mon feed Instagram pour être dans le mood de la conception. Tout ce que vous verrez sur moi maintenant sera de la personnalisation. De mon habit à mes fournitures de bureau. Je fais confiance à lAtelier byHAPI. Attendez pour voir.

3. La logistique

Avec tout ceci, vous ne pouvez plus avoir de soucis pour créer de nouveaux business. Vente de luminaire design, vente d’objet de décoration personnalisé, vente de jouets et conception de pièces mécaniques. Je suis entrain de penser à tous ces étudiants en écoles d’ingénierie qui pourront enfin travailler sur des sujets excitants et challengeant. Vous pouvez rester chez vous, travailler en ligne pour créer des jouets avec l’équipe de designers, faire des prototypes avec l’Atelier byHAPI et une fois que vous validez tout, vous allez faire de chic packaging et vendre vos produits comme des petits pains. Et si vous ne voulez pas vous fatiguez avec les histoires de grande distribution et de supermarchés, faites-les livrer directement par des services comme Gozem.

Quand on vous parle, vous n’écoutez pas hein. Ne soyez pas comme ces gens à qui on a servi la pauvreté dans un sandwich.

Je viens de partager avec vous des business que vous pouvez lancer depuis chez vous. Vous voyez le dropshiping sur lequel vous fantasmer, voici des façons saines de le faire sans vous déranger et en travaillant avec des compétences locales (c’est la partie que j’aime le plus). Pour toutes vos idées de business, agissez toujours localement et pensez globalement. Le marché béninois est trop petit. Le marché togolais est trop petit. Vous avez au minimum dix pays en Afrique subsaharienne que vous pouvez séduire. Et si vous le faites bien, toute l’Afrique sera à vous. Décembre est dans 11 mois. Si vous le voulez vous pouvez devenir millionnaire cette année. L’équipe de lAtelier byHAPI est prête à vous accompagner. Vous pouvez dire que vous venez de ma part. Je peux vous aider moi aussi si vous m’invitez à boire des jus de pastèque. Ceci est le jour 75.

Leave a comment

We Scan Gift

Scanne et tente de gagner un cadeau !